Présence de cyanobactéries confirmée dans la Vienne (secteur de Chinon)

 
 
Présence de cyanobactéries confirmée dans la Vienne (secteur de Chinon)

Après la mort suspecte d’un chien, Louis LE FRANC, préfet d’Indre-et-Loire, a mandaté l’Agence régionale de santé du Centre – Val de Loire pour effectuer des analyses dans le secteur où il s’est s’est baigné dans la Vienne (secteur de Chinon) et dans deux lieux de baignades déclarés proches, à Chinon et à l’Ile Bouchard.

Les résultats ont confirmé la présence importante de cyanobactéries dans le secteur où le chien s’est baigné. A cet endroit l’eau est stagnante et peu profonde, conditions favorables pour le développement des cyanobactéries.

Dans les deux autres points, le taux mesuré est normal. Il n’y a donc pas de propagation dans la rivière.

Il est rappelé qu’il est strictement interdit de se baigner dans la Loire, et déconseillé dans les autres cours d’eau et plans d’eau surtout s’ils présentent des algues en surface. Il convient également d’empêcher animaux et bétail de se baigner ou de s’abreuver à ces endroits jusqu’à la disparition du phénomène.

En tout état de cause, la Préfecture d’Indre-et-Loire conseille de se baigner uniquement dans des zones prévues à cet effet et régulièrement contrôlées par l’Agence régionale de santé, et appelle au strict respect des interdictions de baignade.

S’agissant des activités de pêche, il a été décidé d’interdire la consommation de poissons péchés dans la Vienne dans le secteur où le chien s’est baigné. En conséquence, le préfet va demander aux maires des communes de Beaumont-en-Véron et Thizay de prendre ces arrêtés d’interdiction qui relèvent de leurs compétences.